Le droit d’accès à la nature en Europe du Nord : partage d’un capital environnemental et construction d’un espace contractuel - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement Year : 2018

Le droit d’accès à la nature en Europe du Nord : partage d’un capital environnemental et construction d’un espace contractuel

(1)
1

Abstract

The right of public access is a principle of Northern Europe, employed especially in Iceland, Norway, Sweden and Finland, which allows anybody to roam and benefit from natural spaces regardless of their land status. Crossing a meadow, picking mushrooms and berries in the forest, setting up a tent on a grassland, hiking all the trails and canoeing on any lake are actually common environmental services and amenities for all according to this customary law, which considers nature as a public good. Considering this right of access through the concept of environmental capital enables to better reveal the differences between the theoretical and practical dimensions, between the collectiveness and the individual aspect of such a freedom of access and use of natural spaces. By allowing both one and all to invest in environmental values, the right of public access does not solve for all environmental injustice and conflict. Rather, frequent challenges, different interpretations of this right by the stakeholders and spatial cohabitation of many practices highlight the issue of the sharing of environmental capital. Hence, such sharing is expressed through spatial forms of contracts which often refer less to a segmentation of space than in forms of copresence. By allowing the public use of private lands (except for private spaces) and by promoting the non-rival valuation of natural spaces by different stakeholders, the right of public access enables to dissolve the distinction between public space and private space in favour of creating a contractual space.
Le droit d’accès à la nature est un principe existant en Europe du Nord, notamment en Islande, en Norvège, en Suède et Finlande, selon lequel chacun a le droit de parcourir et de profiter des espaces naturels indépendamment de leur statut foncier. Traverser une prairie, cueillir des champignons et des baies dans une forêt, bivouaquer dans un pré, randonner sur n’importe quel sentier et canoter sur le moindre lac sont considérés comme des aménités et des services environnementaux accessibles à tous en vertu de ce droit coutumier qui conçoit la nature comme un bien public. Envisager ce droit d’accès à l’aune de la notion de capital environnemental permet de mieux révéler les écarts qui existent entre les dimensions théoriques et pratiques, entre le caractère collectif et individuel d’une telle liberté d’accès et d’usage des espaces naturels. En permettant à la fois à tous et à chacun d’investir dans des valeurs environnementales, le droit de libre accès à la nature ne résout pas pour autant toute forme d’injustice et de conflictualité environnementales. Au contraire, les remises en cause régulières, les divergences actorielles d’appréhension de ce droit et la cohabitation spatiale de nombreuses pratiques mettent en lumière l’enjeu du partage du capital environnemental. Un tel partage s’exprime ainsi par des formes de contractualisation spatiale qui renvoient souvent moins à une segmentation de l’espace qu’à des formes de coprésence. Ainsi, en permettant l’usage public des propriétés privées (en dehors des espaces privatifs) et en favorisant la valorisation non rivale des espaces naturels par différents acteurs, le droit d’accès à la nature vient également dissoudre la distinction entre espace public et espace privé au profit d’un espace contractuel.
Not file

Dates and versions

hal-01882906 , version 1 (27-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01882906 , version 1

Cite

Camille Girault. Le droit d’accès à la nature en Europe du Nord : partage d’un capital environnemental et construction d’un espace contractuel. VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement, 2018, 29, https://journals.openedition.org/vertigo/19034. ⟨hal-01882906⟩
110 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More