L’inscription au patrimoine mondial dans les logiques de distinction territoriale. Enseignements à partir du bien inscrit au Patrimoine mondial « les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes"

Résumé : En juin 2011, le bien sériel « sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes » a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO. Ce bien, réparti entre les six pays alpins, se compose de 111 stations lacustres dont 11 sont situées sur le territoire français. Paradoxalement, alors que cette inscription au patrimoine mondial vient reconnaître et consacrer le statut patrimonial des sites palafittiques, ces derniers restent à la marge des paysages touristiques et patrimoniaux lacustres français. À leur invisibilité physique (des pieux sous l’eau) semble s’ajouter une invisibilité sociale (absence de (re)connaissance sociale). Ce hiatus entre patrimonialisation par désignation et par appropriation (Rautenberg, 2004) est d’autant plus surprenant que l’inscription au patrimoine mondial est bien souvent recherchée par les acteurs territoriaux en raison de ses capacités à servir des enjeux de développement territorial (Gravari-Barbas et Jacquot, 2011 ; Duval et al., sous presse a). Fort de ce contexte, et sur la base de premières recherches exploratoires conduit dans le cadre du projet de recherche « Singulariser les territoires de montagne » du LabEx Item[1], cet article avance de premiers résultats visant à expliciter les freins à l’activation des propriétés labellisantes de l’inscription au patrimoine mondial, en ciblant sur le contexte français. L’identification de ces derniers résulte d’entretiens conduits avec des acteurs ressources courant 2016 et d’un début d’approche comparative à l’échelle de l’arc alpin (Brancelj, 2016). In fine, l’article conclut sur la place des dispositifs de valorisation dans l’articulation des processus de patrimonialisation par désignation et par appropriation.
Complete list of metadatas

https://hal-sde.archives-ouvertes.fr/hal-01881272
Contributor : Christine Maury Referent Hal Edytem <>
Submitted on : Tuesday, September 25, 2018 - 3:59:16 PM
Last modification on : Saturday, October 27, 2018 - 1:09:56 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01881272, version 1

Citation

Mélanie Duval, Ana Brancelj, Christophe Gauchon. L’inscription au patrimoine mondial dans les logiques de distinction territoriale. Enseignements à partir du bien inscrit au Patrimoine mondial « les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes". Carnets du LabEx ITEM (Innovation et territoires de montagne), Université Grenoble Alpes, 2017, https://labexitem.hypotheses.org/518. ⟨hal-01881272⟩

Share

Metrics

Record views

39