Premiers paysans des Alpes, Alimentation végétale et agriculture au Néolithique

Abstract : Cet ouvrage présente l’étude des vestiges botaniques (ou carpologie) de quatre sites alpins (la Grande-Rivoire dans le Vercors, l’abri-sous-bloc ALP 1 dans la Chartreuse et en Savoie le site du Chenet des Pierres en Tarentaise et la grotte des Balmes en Haute-Maurienne). Il montre comment les communautés humaines, il y a plus de 6 000 ans, tiraient profit de leurs ressources végétales, cultivées ou sauvages, pour subvenir à leurs besoins. Préface de Stéphanie Thiébault Le cadre naturel des Alpes occidentales Géologie et topographie Climat et végétation actuels Évolution du climat et de la végétation depuis la dernière glaciation Le cadre chronoculturel et l’économie végétale dans les Alpes et leur piémont au Néolithique Cadre chronoculturel État des connaissances sur l’économie végétale Étude carpologique de quatre sites des Alpes françaises du Nord La Grande Rivoire à Sassenage (Vercors, Isère) Le Chenet des Pierres aux Moulins de Bozel (Tarentaise, Savoie) La grotte des Balmes à Sollières-Sardières (Haute-Maurienne, Savoie) L’abri ALP 1 de l’Aulp du Seuil à Saint-Bernard-du-Touvet (Chartreuse, Isère) Économie végétale et occupation du territoire dans les Alpes du Nord au Néolithique L’économie végétale dans les Alpes du Nord au Néolithique L’apport de la carpologie à la compréhension de l’occupation du territoire alpin
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Presses Universitaires de Rennes. 228p., 2014
Liste complète des métadonnées

https://hal-sde.archives-ouvertes.fr/hal-01223405
Contributeur : Christine Maury <>
Soumis le : lundi 2 novembre 2015 - 15:47:22
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:20:38

Identifiants

  • HAL Id : hal-01223405, version 1

Citation

Martin Lucie. Premiers paysans des Alpes, Alimentation végétale et agriculture au Néolithique. Presses Universitaires de Rennes. 228p., 2014. 〈hal-01223405〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81